Balade dans Central Park : les incontournables…

© MG

Central Park, c’est le poumon de Manhattan, le seul endroit (ou presque) où l’on peut fouler de l’herbe et non du bitume. Avec ses quelque 340 hectares de pelouses, de bois et de petits lacs, c’est l’endroit où viennent se ressourcer les New-yorkais mais aussi les touristes. Mais il y a quoi à voir à Central Park à part du vert ? Suivez le guide !

On pourrait penser que ces jolies pelouses et ses petits monts sont le fruit de Dame Nature… Que nenni ! Avant 1857, Central Park n’était qu’un terrain vague marécageux. Il a fallu plus de 20 années de travail, des milliers d’ouvriers, des tonnes et des tonnes de terre pour assécher les marécages et créer ce superbe refuge qui fait sortir tous les New-yorkais le week-end. Il faut s’y perdre, emprunter les petites allées ombragées, les ponts, les sentiers pour vraiment comprendre l’attrait magique de cet océan de verdure… A pieds, en poussette, en vélo ou même à ski les jours de neige, venez découvrir les secrets de Central Park ! Du sud vers le nord et Harlem :

#1 Le zoo de Central Park : C’est un petit zoo qui héberge pingouins, otaries, ours polaires, léopards des neiges et pandas roux. Quelque 200 espèces réparties en 3 zones climatiques. Ce n’est évidemment pas le plus somptueux zoo du monde, ni le plus réputé, mais imaginer ces espèces à quelques mètres des immenses buildings de l’Upper East Side, ça a son charme !

#2 Bethesda Terrace et le Mall : Les galeries couvertes de Bethesda Terrace et sa magnifique fontaine sont depuis longtemps le point de rendez-vous des New-yorkais. Au sud, le Mall est une star du grand écran : c’est une promenade couverte de grands ormes d’Amérique et jalonnée de statues d’écrivains célèbres. Des groupes de gospel, des joueurs de guitare ou de saxo se réunissent souvent ici pour faire profiter de leur musique les promeneurs.

#3 Strawberry Fields : Ce jardin en forme de larme rend hommage à John Lennon, le chanteur iconique des Beattles assassiné à deux pas en 1980. Au centre trône au sol une mosaïque en forme de rosace – souvent recouverte de fleurs par les fans du groupe – où l’on peut lire « Imagine » en référence à la chanson du même nom. Financé par Yoko Ono, cet emplacement un peu kitsh de Central Park reste malgré tout un incontournable !

#4 Great Lawn : Définitivement immortalisé par le concert de Simon et Garfunkel en 1981, Great Lawn est un immense tapis de verdure au centre de Central Park, bordé de terrains de base-ball plein le week-end. Les New-yorkais y viennent pique-niquer et bronzer aux beaux jours. On y donne aussi des représentations d’opéra en plein air en juillet qui sont gratuits.

#5 Le Réservoir de Jacky O : Ancienne réserve d’eau potable, Le Réservoir occupe presque toute la largueur du parc dans sa partie nord. C’est le repère des joggeurs qui en font inlassablement le tour (2,7 km), toujours dans le sens inverse des aiguilles d’une montre. C’est d’ailleurs sur cette boucle que Dustin Hoffman s’entraîne dans Marathon Man !

 

Central Park, c’est :
6% de l’espace total de Manhattan7 plans d’eau
21 aires de jeux
52 ha de bois
Près de 9000 bancs
26 000 arbres
38 000 000 visiteurs par an !

 

Après avoir traîné vos basques dans Central Park, n’hésitez pas à partir à la découverte d’un autre quartier de Manhattan… Greenwich Village ou Chinatown, pourquoi pas !

 

1 Trackbacks & Pingbacks

  1. Quels parcs pour profiter de l'été à Paris et à New York ?

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*