Blogueuse parisienne vs blogueuse new-yorkaise : in real life !

© FD Paris Pêle-Mêle / JC Curiosités et Futilités

A Paris vs New York, on adore les blogs… Mais pas n’importe lesquels : les blogs où chaque post est une véritable déclaration d’amour au sujet que l’on a choisi. Et lorsqu’il s’agit d’un blog sur Paris ou sur New York, alors on y adhère corps et âme : on suit quotidiennement les nouveaux articles, on vénère les photos des lieux que l’on (re)connaît, on note les bonnes adresses, on rit, on like les coups de cœur, on compatit aux coups de gueule… Il fallait que l’on rencontre les âmes derrière tout ça. In real life.

Fanny est Parisienne et l’auteure de Paris Pêle-Mêle, un blog sur les bonnes adresses parisiennes (et les pâtisseries y tiennent une place toute particulière), les choses à voir, les balades à faire, des idées shopping. Jeanne est  New-yorkaise d’adoption et l’auteure de Curiosités et futilités, un blog dédié à New York et à ses environs où les photos – magnifiques – sont mises à l’honneur. Voici leur histoire. Ou plutôt l’histoire de leur blog…

Fanny a grandi en région parisienne, vécu quelques années à Paris intra-muros et est repartie s’installer en banlieue avec son mari. Son attrait pour Paris date de son adolescence où les sorties du week-end dans la capitale étaient synonyme de liberté ! Lorsqu’elle a lancé son blog en 2010, parler de Paris était une évidence. D’ailleurs Fanny en parle comme d’un « coup de foudre » : elle voit le Paris historique, son architecture, comme un véritable décor de cinéma. C’est sa passion pour l’Histoire et les histoires qui la lie à Paris. Et Paris Pêle-Mêle est né ! Un joyeux bazar (dixit Fanny) pour parler resto, sorties, balades en s’autorisant toutes les digressions…

Jeanne est arrivée à New York en Novembre 2011 pour suivre son mari qui y avait une opportunité professionnelle. Curiosités et Futilités existait déjà avant le départ pour les États-Unis : Jeanne y partageait ses coups de cœur à Paris, mais les habitudes du quotidien ont fait que les découvertes se faisaient plus rares… Avec l’arrivée à NY, son blog a retrouvé une seconde jeunesse ! Nouveau terrain de jeu, nouvelles découvertes : le nom du blog retrouvait tout son essence. Curiosités parce que c’est le trait de caractère qui définit le mieux Jeanne et à NY, la curiosité n’est jamais rassasiée ; et futilités parce qu’il n’est pas question de se prendre au sérieux  avec des sujets barbants !

Lorsque l’on blogue sur cette ville que l’on aime tant, on imagine qu’il est parfois difficile d’avoir le recul nécessaire pour la considérer comme un étranger le ferait. Avec quels yeux voit-on la ville où l’on vit ? Quel regard pose-t-on encore sur les Parisiens et les New-yorkais ? Reste-t-on impartial lorsque l’on est sans cesse à la recherche de la sortie sympa, d’un bon resto ou du bon angle pour la photo ?

Ce que Fanny aime à Paris ? Que ce soit une ville si foisonnante, si inspirante, si vaste. A Paris, il y a toujours quelques chose à voir ou à découvrir. « J’ai testé pas mal de resto et de salles de théâtre et pourtant je n’en ai toujours pas fait le tour ! » Le théâtre du Châtelet est l’un de ses endroits favoris, notamment pour voir une comédie musicale. En revanche, le Paris bondé, peut-être celui que voit les touristes, c’est moins son truc : les magasins bondés le samedi, les expos où il faut faire trois heures de queue… Et les Parisiens dans tout ça ? Invivables ! « A Paris,  c’est chacun pour soi… Le métro, c’est la guerre : tout est bon pour gruger une place. » Un manque de savoir vivre et de courtoisie qui a particulièrement marqué Fanny après un voyage en Floride où les gens sont plus accueillants. « J’ai honte de l’image que l’on renvoie aux touristes. »

Ce que Jeanne aime à NY ? Sa diversité à tous les niveaux. « Le monde entier est représenté ici et si on s’en donne la peine, on peut vraiment faire de belles découvertes et rencontres. » Il y a une énergie créatrice, la ville se renouvelle sans cesse… Mais cette diversité rime souvent avec inégalités. Et pour Jeanne, les inégalités sociales sont criantes à New York : « Avec un tel rythme, tout le monde ne peut pas suivre et cela laisse beaucoup de personnes sur le côté, surtout que les aides sociales sont quasiment inexistantes. » Et pourtant, les New-yorkais restent d’éternels optimistes. « Il fallait voir l’énergie et la solidarité déployer après la tempête Sandy pour refaire repartir la ville au plus vite. » Optimistes et centrés sur eux-mêmes : s’il est facile d’entamer une conversation avec un New-yorkais, il serait beaucoup moins facile de créer des vrais liens d’amitiés.

Métro, boulot, dodo, famille, amis… Comment conjuguer le quotidien et le suivi d’un blog ? On s’y met le week-end, le soir ? Pendant le déjeuner ? « Je ne peux pas sortir ce soir, je dois écrire un post » devient-elle l’excuse préférée des blogueuses en lieu et place de « J’ai la migraine » ou « J’ai piscine » ? Est-ce que le plaisir d’écrire ne devient pas un jour une contrainte ?

Pour Fanny, le souci c’est de trouver le temps ! « Je blogue le soir, le week-end, mais quand j’ai d’autres priorités le blog peut devenir très mort… c’est frustrant car depuis le lancement de mon blog, je n’ai jamais perdu le plaisir d’écrire et pourtant je n’ai pas le temps de l’assouvir. » Pour dénicher les bonnes idées, ce n’est pas un problème : elles viennent de son quotidien, de sorties au cinéma, au théâtre, au resto. Ce sont ces expériences qui nourrissent son blog. Tout est lié ! Pour la Parisienne, le plus important reste de se faire plaisir, et d’écrire pour le plaisir de partager « et non pas pour le plaisir d’avoir des cadeaux. Car non, vraiment, on ne blogue pas pour ça ! »

Jeanne rappelle que blogger est extrêmement chronophage, mais aussi très addictifs quand on commence à voir des retours positifs sur son travail. « Il ne faut pas sous-estimer le temps que cela prend de faire des articles de qualité et de produire des visuels personnels. » Ce sont ses balades du week-end qui lui fournissent sa matière première. Depuis qu’elle est installée à New York, Jeanne ne sors plus sans mon appareil-photo ! « Le plus souvent, j’écris mes articles pendant mes trajets en transport en commun et je traite les photos et finalise les posts un ou deux soirs en semaine et le week-end. » Un job de tous les instants !

 

Un petit tips ? A Paris, Fanny conseille d’aller visiter le musée des arts forains qui n’ouvre que quelques fois dans l’année : c’est vraiment un lieu magique ! A New York, Jeanne propose de découvrir le Greenwood cemetery à Brooklyn qui est peu cité dans les guides : la vue sur le Financial Disctrict y est très belle et à l’automne, quand les feuillages sont flamboyants, c’est superbe !

 

 

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*