Youpi, on fête Thanksgiving !

© Whole Foods Market

Jeudi 28 novembre, c’est Thanksgiving, une fête américaine où traditions, remerciements et réunion de famille côtoient une dinde bien grasse. C’est la fête préférée Outre-Atlantique et, à priori, il n’y a pas tellement de raison que nous, petits Parisiens, soyons concernés. Et bien si… On vous dit pourquoi et comment faire pour vous mettre à Thanksgiving.

C’est quoi en fait Thanksgiving ? Thanksgiving, c’est avant tout une fête chrétienne. Une journée d’action de grâce, pour « remercier les Indiens et le Ciel d’avoir permis aux premiers pèlerins venus d’Angleterre de s’installer et de vivre sur le sol américain grâce aux bonnes récoltes qu’ils ont pu y faire ». C’est un peu étrange, on vous le concède, et ce n’est pas fini puisque qu’avec Thanksgiving vient une multitude de traditions folkloriques bien perchées. Par exemple, chaque année depuis 1989, à la veille de Thanksgiving, le Président américain gracie deux dindes devant un parterre de journalistes. Les heureuses élues partent ensuite couler des jours heureux loin des assiettes.

On fait quoi à Thansgiving ? Ce jour-là, c’est l’occasion pour les grandes villes américaines d’organiser une parade traditionnelle mêlant chars et ballons hors-normes à l’effigie de personnages de dessins animés. Celle de New York, organisée par les magasins Macy’s, est la plus célèbre et la plus impressionnante. Donc à Thanksgiving, on part très tôt s’attrouper sur la 6th ou 7th Avenue pour regarder des ballons Pikachu géants passer pendant près de trois heures. Thanksgiving, c’est aussi le football américain mis à l’honneur avec des matchs qui ont lieu à travers tout le pays et retransmis à la TV. Et Thanksgiving, c’est surtout une tablée gargantuesque.

On met quoi sur la table pour Thanksgiving ? Sans compter les heures de courses, de préparation, de cuisson, le dîner de Thanksgiving commence généralement très tôt – vers 17h – et dure des heures… La dinde est la super-star de ce repas : pas moins de 46 millions de volatiles seront dans les assiettes américaines de soir-là ! Mais pas que : de la purée de pommes de terre ou de patates douces, du pain de maïs, une sauce aux airelles, une tarte à la citrouille (la fameuse pumpkin pie) et/ou aux noix de pécan… Et les restes – parce qu’il y a toujours des restes – sont servis en sandwiches le lendemain.

Thanksgiving en France, ça donne quoi ? C’est une fête très peu célébrée en France. On la connaît surtout grâce aux séries télévisées qui réalisent souvent un épisode spécial à l’occasion de ce jour férié aux USA. On se souvient tous de l’épisode de Friends avec Monica la tête dans la dinde (littéralement) ! Mais il n’est pas nécessaire d’être Américain pour fêter Thanksgiving : vous pouvez être juste curieux, avoir envie de découvrir d’autres coutumes, avoir des amis américains avec qui célébrer, être expat’ américain à Paris (et là, bravo si vous consultez des sites 100% rédigés en français !)… Alors pour vous tous, comme on sait que ce n’est pas simple de fêter Thanksgiving à Paris, on vous file un petit coup de pouce…

Où célébrer Thanksgiving à Paris ? Les restaurants américains dans la capitale sont très nombreux, mais tous ne feront pas un dîner spécial Thanksgiving… Mais ceux-là, si :
Harry’s Bar évidemment, puisque c’est le plus vieux bar américain de Paris (2e) !
Joe Allen, dans le 1er dont la réputation n’est plus à faire (même les Américains en visite à Paris y vont y faire un tour)
Bistrot Saint Martin (10e) avec un menu spécial où la dinde est bien sûr au rendez-vous
Promenade New Yorkais, le lieu de retrouvaille des Américains exilés (dans le 1er)
– Et Ralph’s, dans le 6e avec un décor précieux pour un Thanksgiving luxueux.

Et si l’on veut tenter chez soi ? Alors tout d’abord, félicitations ! Mais pas question d’aller au Franprix pour acheter les produits US dont vous aurez besoin… Il vous faut du vrai : à l’épicerie Thanksgiving (qui porte bien son nom), dans le quartier Saint-Paul, vous trouverez tous les ingrédients 100% US. La Grande Epicerie du Bon Marché (6e) peut aussi vous sauver la mise avec son corner américain. Tout comme Adèle’s Family, dans le Sentier, pour les quelques ingrédients incontournables et le Village (10e), à la fois restaurant et épicerie fine. A vos fourneaux, vous en avez pour quelques heures…

 

Si cette année vous voulez vous lancer, voici quelques recettes pour une fête de Thanksgiving réussie. . .
Et une dinde aux airelles, une !
En accompagnement, ce sera un mashed potatoes sinon rien.
Et en dessert, la pumpkin pie, la vraie…

 

1 Trackbacks & Pingbacks

  1. Black Friday : mieux que les soldes (mais pas chez nous) !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*